MACRON ENTRE PROTON ET NEUTRON DEVIENT ÉLECTRON

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ par Dan Albertini

Entre (). Quand ça fait boum le monde tremble toujours, ça alors ! Fermons les ().

Jacques Chirac-le-sursis va certainement s’en faire plus qu’une urticaire cette fois-ci mais un stocke, avec une telle pub-française. Dieudonné Mbala ne croyant ce qui s’est passé, ira pour l’arrêt complet. Pubfrançaise oui, Macron est français-français comme J-FL au Québec se croie « de-souche ». De la pensée de-Saint-Méry. Dieudonné d’une part, rabattons-nous vers Felag des noms patronymiques de préférence, puisque Mbala est discrédité. Quel cadeau ! Chirac d’autre part qui en voulait aux réclamations du président haïtien, Jean-Bertrand Aristide, avec ses baveux.fr de cette part, qui se la casse ce sucre-sans-gluten, sur le dos de Donald Trump aux U.S. Oubliant par amnésie collective sélective qu’ils souffrent de puanteur de la dite-légalité de-Fillion qui se la faisait grassement sur le dos de chômeurs-et-flâneurs où, femme & fils s’emplissent les poches dans le fictif. Méthode Le Pen. N’oublions Lagarde & Jupé, DSK dans son genre avec la Saumure… etc. Sarko au moins faisait au grand jour. Mais à l’autruche, quel jeu !

Alger-Alger, inespéré. Donald Trump devrait s’y rendre sans délai. Où, à Ravine-à-Couleuvres en Haïti [tel que suggéré au début de la campagne présidentielle qui fit solliciter Clinton par J. Primevert]. Dire à l’Haïtien qu’il a capté le message. Quand Macron candidat à la présidence témoigne la Francealger dont voici le contenu : « C’est un crime. C’est un crime contre l’humanité. C’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes ». Citant Reuter le 15 février 2017, rapportant des extraits de l’interview accordée par l’ancien ministre de l’économie, à la chaîne de télévision Echorouk new (Alger), qui a déclaré « que la colonisation faisait « partie de l’histoire française ». Économie politique !

En dehors de l’onde de choc adverse provoquée, il faut considérer par ailleurs ce que j’ai soulevé dans Haïti la Série des Grands Procès de l’histoire où les plaidoiries font dans le droit, dans les faits, dans les appréciations. Je réitère, il faut juger, condamner le Génie du Code noir révoqué par 1804. Fait nouveau, je le savais semble pédant, mais nous avons un témoin. Macron, témoin de vocation patrimonial et économique nous dit ceci, je cite l’article : « En même temps, il ne faut pas balayer tout ce passé […] ll y a une jolie formule qui vaut pour l’Algérie :  »La France a installé les droits de l’homme en Algérie. Simplement, elle a oublié de les lire. » ». Il lui faut témoigner en Haïti, soit personnellement, soit par procuration. D. Trump à Ravines-à-Couleuvres pour le certifier, suffira. L’ONU dans ce laps ne peut nier les faits en droit plus que dans les appréciations car Macron Ministre de l’Économie représente une lecture d’initié dans les archives du patrimoine de la Ve République. Si F. Hollande a pleuré les harkis, en 2012, en accusant « un système colonial « injuste et brutal » instauré en Algérie par la France et reconnu les « souffrances » du peuple algérien, la colonisation citée ne peut nier l’instrument utilisé qu’est le système esclavagiste. Là se trouve en fait et en droit la cruauté et la déshumanisation pratiquées sur les Noirs déportés de l’Afrique pour le bien-être de la Métropole, par la Colonie. Économie !

Il n’est ici question de reproduire un article de. Ce sont là des faits partagés par les attentions de la radio-télévision publique d’état d’un État partenaire (ONU) qui a su défier dans le temps, le protocole de sa gouvernance générale, comme révolution. Une mémoire d’outremer, donc indépendante de la nôtre. Ce n’est ici la jurisprudence parallèle d’un cardinal de Richelieu prétendant que c’est ici la persévérance des saints ni la prétention de François Marie Arouet dit Voltaire en offrant un temple inscrit Déo Erexit Voltaire MDCCLXI côté Château, à Ferney. Tout ceci est conforme avec ce que je plaide par la culture, dans le Travail de l’Immortel, aussi.

Si cette France politique a toujours joué d’une cruelle hypocrisie, elle a toujours été aussi lâche et traître. L’histoire décrite à travers ces extraits d’articles confirme ainsi : « Près de 55 ans après l’indépendance de l’Algérie, en 1962, la question de la colonisation reste un sujet sensible en France, qu’ont rejointe plusieurs centaines de milliers de pieds-noirs et harkis (des militaires algériens ayant combattu pour la France durant la guerre). Et ce, malgré les mesures diplomatiques prises depuis quelques années. – En 2015, pour la première fois, un membre du gouvernement français – le secrétaire d’État chargé des anciens combattants, Jean-Marc Todeschini – avait participé à Sétif à la commémoration du massacre de milliers d’Algériens sous la colonisation française. – Sur la situation des harkis, qui constitue un enjeu avant chaque élection présidentielle en France, François Hollande a reconnu en septembre dernier la responsabilité des gouvernements français dans l’abandon des harkis d’Algérie. – Quelque 60 000 harkis ont été admis en France après les accords d’Evian, le 18 mars 1962, mais 55 000 à 75 000 harkis, selon les historiens, ont été abandonnés en Algérie et ont été victimes de représailles sanglantes ».

Il faut alors comprendre les faits par la qualité de la clientèle citée : Tollé à droite et à l’extrême droite. « à 10 semaines du 1er tour de l’élection présidentielle, ces déclarations ont suscité un tollé à droite et extrême droite. « En accusant la France de crime contre l’humanité depuis l’étranger, Emmanuel Macron commet une faute politique », estime Bruno Retailleau, coordinateur de campagne du candidat François Fillon, sur Twitter. « Je suis bouleversé qu’une personnalité politique française telle qu’Emmanuel Macron vienne aujourd’hui discréditer la grande histoire de France », dixit Christian Estrosi, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, toujours sur Twitter. Eric Ciotti Emmanuel, député des Alpes-Maritimes : Macron « commet une faute politique et historique grave » en accusant « la France de crime contre l’humanité sur une chaîne algérienne ». L’article poursuit. La colonisation, sujet toujours sensible en France. Dans les rangs du Front national, on fustige la « repentance » du candidat. « Crimes contre l’humanité, M. Macron, les routes, les hôpitaux, la langue française, la culture française ? Stop à cette repentance permanente ! », dixit Florian Philippot, vice-président du parti. Wallerand de Saint-Just trésorier du FN : « Emmanuel Macron « tire dans le dos de la France ».

Une France politique refuse toujours de reconnaître le crime et le dû à l’égard du Noir et des Haïtiens, quand le patrimoine de la Ve République remonte aux transformations stratégiques dans le but de camoufler le produit final. Si le crime n’est héréditaire, le passé, l’histoire, le patrimoine sont des pièces à conviction qu’on ne peut enlever à la victime qui est victime héréditaire. Macron vient de renforcer en éléments nouveaux.

dan@danalbertini.co

print