Valeur Marchande de Justin Trudeau sur le Marché Politique Global 2019

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ Par Dan Albertini  

  • Valeur Marchande de Justin Trudeau sur le Marché Politique Global 2019

Entre (). Paris-Match, 24 juin an 2017. Rihanna demande l’aide d’Emmanuel Macron, s’engager pour l’éducation. R était-elle aveugle à ce point ou une passion proposée pour combler le manque  de chez mémé-de-l’école ? Fermons les ().

Prévision, conséquence, prince Justin Trudeau est le seul vrai responsable de la guérilla de Trump lancé contre le produit canadien en 2018, aux yeux de l’électeur et à ceux de la critique. Prévision d’abord, prince Justin, c’est ainsi que je l’ai nommé par cet agenda qu’on lui confiait et une confiance qu’on lui accordait. Conséquence ensuite, plus loin que cette affaire de l’ALENA, le président Trump a pressé sur un bouton inapproprié en évoquant un Canada historique pyromane à Washington. Il y répondait par la voix de ses canons aux incongruités de Justin à son égard, lors du jeu électoral qui l’a conduit au Bureau ovale. Prince Justin a par la suite agi en lâche par rapport au demandeur d’asile invité, l’Haïtien en particulier. Son administration a mis ainsi à risque le demandeur en accueillant un ministre-politique haïtien venu identifier le demandeur malgré la convention en vigueur. Trump n’a fait que l’imiter au mur.

La prévision à la baisse et de surcroit tumultueuse ne favorise guère Justin, à l’ONU où le sujet de la Syrie évacuée des US vient de mettre Justin Trudeau hors jeu..

Cependant, p Justin a-t-il pipé les dés afin de tromper l’électorat canadien ? Avec sa fausse livraison qui fait craindre les Conservateurs grâce à la faiblesse du NPD de Mulcair hérité de Jagmeet Singh ? Ceci étant dit, il faudrait dans l’immédiat combler le vide de l’opposition qui a fort à déployer pour critiquer l’argent de la drogue légale cannabis qui rentre dans les caisses de l’État plutôt que dans la tirelire du spectre criminel de la drogue dite illégale. Si Dr. GK Alcius PhD, dans un ouvrage sur le sujet de la prostitution au Québec et en Occident, proposait cette voie depuis 2006, l’arrêt-Jordan aurait-il été une stratégie politique pour lessiver l’argent de la drogue illégale, aux yeux de l’opposition qui n’a vu que du vent ? Notons qu’il n’y a jamais eu autant d’injection de fonds nouveaux dans l’immobilier, profitant même à l’embourgeoisement de secteurs tiers de villes pauvres, par exemple Saint-Hubert Laflèche. La notion de la justice sociale pris dans le contexte global place le Canada évidemment état de grâce.

Le membership libéral a-t-il alors été le premier signe du dé pipé depuis Winnipeg ?

Il est encore tôt pour une analyse raisonnable de la valeur marchande de prince Justin Trudeau, car les nouvelles vagues mondiales de la politique globale sont de nos jours toutes aussi périlleuses pour tous. Les arrestations bilatérales sino-canadiennes par exemple peuvent brusquement constituer une pierre d’achoppement pour prince Justin Trudeau autant qu’il pourrait lui accorder une autre forme de crédit inespéré à la veille de grands scandales présumés, à DC. En outre, cela ne change en rien la réalité qui fait du Canada un pays schizophrène en matière de développement au point de se voir xénophobe sous Trudeau, tandis que le voisin immédiat a aménagé son territoire dans un modèle qui domine le monde global. La gestion de prince Justin est en ce sens une de subsidiaire. Pékin en a décidé autrement, le Brésil aussi, n’en parlons de Moscou ! La drogue de prince Justin ne servira donc qu’à ses tiroirs et non au Canada.

Revenons à l’industrie de la construction mêlée à la forte effervescence du marché de l’immobilier gonflé par l’effet chinois, elle doit être considérée dans le réalisme d’une affaire diplomatique polluante récente aux effets pervers. Comment Ottawa va-t-il gérer la Chine qui gère son territoire globalisé, et quel serait un effet de dévaluation subit, mais opéré de Pékin, sur l’économie canadienne spéculé, faisant chuter le prix de l’immobilier, créant une crise artificielle autant impressionnante que celle de la flambée des prix ? C’est pourtant l’indicateur à surveiller dans ce débat pervers.

Nous imaginons l’opposition présente sur cet observatoire inespéré, faisant grimper la tension interne afin de perturber la stabilité cannabis-ée de prince Trudeau si cela se trouvait. Le baromètre politique se mettrait alors à changer de couleurs et de bien d’autres facteurs aussi, en matière garantie et de promesses électorales.

La question suscite alors une autre inhérente, celle de la capacité à mobiliser du Bloc québécois dégénéré, du Parti Conservateur déchiré et du NPD ramolli. Il y a un doute.

La foi globale est donc ébranlée par l’héritage de Justin, si l’on partait du principe des valeurs personnelles défendues au départ par un politicien en campagne. Il y aurait là lieu de se demander si Justin Trudeau est, dans sa pensée une femme, dans son corps encore un homme, dans son esprit un trans, dans son comportement une queer, dans ses habitudes un gai. Qui pourrait le dire en campagne, car sa compagne pourrait ignorer en partie un tel personnage. Il faudrait peut-être poser la question à B Obama avec qui il sembla partager une grande amitié bipartisane pour forcer l’international, par exemple dans le cas des Syriens importés sur la foi de…. Imaginons ce qui pourrait, semble-t-il, opposer une équipe féminine haïtienne à des êtres du sexe visiblement mâle, du Nigeria. Ce qui aurait pu profiter évidemment au Nigeria en coupe du monde de soccer féminin. Bien que ce serait contesté aujourd’hui par la fédération internationale de soccer féminin par la réalité internationale. L’héritage de Justin en diplomatie est donc un échec.


collaboration spéciale : cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 26 décembre 2018 et se trouve en P. 14, à : http://haiti-observateur.ca/wp-content/uploads/2018/12/H-O-26-december-2018.pdf

print